Le Taj Mahal est un des monuments les plus connus au monde. Chaque année des millions de personnes viennent en Inde seulement pour voir ce monument. Le Bibi ka Maqbara ne connait pas ce succès. Souvent présenter comme le Taj du Deccan ou le Mini Taj pour des raisons de marketing, le Bibi ka Maqbara est pourtant très différent du monument d’Agra.

Cet article va vous permettre de connaitre les différences entre les deux monuments.

1- Le Taj Mahal et le Bibi ka Maqbara: une histoire bien différente

Le Taj Mahal a été construit entre 1631 et 1654 à Agra. Shah Jahan voulu donner une dernière demeure digne de ce nom à sa défunte épouse, Mumtaz Mahal.

Pendant qu’on finissait le premier à Agra, en 1651 on commença la construction du Bibi ka Maqbara à Aurangabad. C’est le mausolée de Rabia-ud-Daurani, femme de Aurangzeb. Sa construction dura 10 ans.

Bibi ka Maqbara

Bibi ka Maqbara

Si le Taj Mahal ne souffre pas de polémique sur sa construction mais sur son usage ( voir plus loin) , le Bibi ka Maqbara lui est au centre d’une controverse. En effet, les dates de construction du monument sont de 1651 à 1661. Les sources officielles l’attribut à Azam Shah, fils d’Aurangzeb. Hors ce dernier est naît en 1653. D’autres sources datent la construction du monument en 1668 afin de valider la thèse selon laquelle Azam Shah serait le commanditaire de l’ouvrage.

Dans son livre « Aurangzeb, the man and the myth« , Audrey Truschke attribut sa construction à Aurangzeb. Il est effectivement plus probable que Aurangzeb ait construit le Bibi ka Maqbara.

La controverse vient du fait que Aurangzeb est la personne la plus détesté d’Inde et il y a une volonté de ne lui attribut aucun honneur ou héritage.

2-Chaque monument est un symbole de chose différente

La Taj Mahal est le symbole universelle de l’amour éternel. En effet, Shah Jahan a voulu à travers ce mausolée rendre hommage à son épouse, Mumtaz Mahal. Quand elle est morte, l’empereur se trouva dévaster. Il fit appel aux plus grands architectes et artisans de l’époque afin de créer la plus belle preuve d’amour. Aujourd’hui encore, des milliers de couples viennent devant le mausolée pour se faire prendre en photo. Des jeunes mariés viennent immortalisé leur amour au pied de cette merveille.

 

De son coté, le Bibi ka Maqbara ne bénéficie pas de ce symbole. Et pour cause, ce n’est pas l’amour qui a poussé à sa construction mais l’ambition. En effet, Aurangazeb était le gouverneur du Deccan quand il commença la construction du mausolée. Dans la tradition Moghol, ce n’est pas le premier fils ou enfant qui hérite du trône mais celui qui montre ses aptitudes. A chaque mort d’un empereur, une guerre de succession se déclenche entre les héritiers.

La construction du Bibi ka Maqbara était un moyen pour Aurangzeb de montrer ses ambitions de vouloir devenir empereur à ses deux autres frères. C’est pour cela que la réalisation de l’ouvrage n’a pas été aussi soigné que le Taj Mahal. En effet, en 1658, Aurangzeb deviendra empereur.

3- Les matériaux utilisés font une grande différence sur le résultat final

Pour Shah Jahan, rien n’était trop beau pour prouver son amour à sa défunte épouse. Il a donc dépensé sans compter et utilisé les meilleurs matériaux possible. Le mausolée est totalement en marbre avec des pierres précieuses incrustées. Le résultat est un monument immaculé qui change de couleurs durant la journée. Cela rend l’endroit encore plus magique.

Le marbre et le plâtre sont les matériaux principaux du Bibi ka Maqbara. Le plâtre n’a pas la brillance du marbre et cela se ressent. Il est aussi plus friable et moins résistant à la pluie. Cela rend l’édifice plus fragile.

4- Deux monuments aux formes bien différentes

Quand on regarde les photos des deux monuments, on se rend compte immédiatement de leur différence de formes.

Le Taj Mahal est de forme octogonale alors que le Bibi ka Maqbara est de forme carrée.

La forme octogonale est un classique chez les Moghols. Pour eux, le nombre 8 est un nombre auspicieux et qui porte chance. C’est pour cela que l’on retrouve son évocation dans les constructions Moghols: 8 plateformes dans les jardins du Bibi ka Maqbara, forme octogonal de la tombe dans le Beni Begum garden de Khultabad, etc…

Si la forme octogonale est respectée dans l’enceinte du mausolée à Aurangabad, l’extérieur est en forme de carrée. Ca rend l’édifice plus rectiligne et cela donne une autre perspective à l’oeuvre.

5- Des traitements différents encore aujourd’hui

Comme nous l’avons dit, le Taj Mahal est le monument le plus visité de l’Inde. Il a tellement de succès que le gouvernement vient d’augmenter les tarifs d’entrées pour les Indiens et les étrangers afin de réduire le nombre de visiteurs. De nombreux plans de restauration ont été entrepris. Les jardins sont très bien entretenus et le système d’irrigation est en bon état de marche.

Malheureusement, il souffre d’un regain d’intérêt pour sa destruction. En effet, des extrémistes Hindous soutiennent que le Taj Mahal est en fait un temple de Shiva et que Shah Jahan l’a fait modifié. P.N Oak, président de l’institut révisionniste indien a demandé à la cour suprême en 2000 des fouilles dans les tombes de Mumtaz Mahal et Shah Jahan pour y trouver le Nigam originel.  Cette demande a été rejetée vu que tous les experts sont d’accord pour dire que ce monument appartient à l’époque Moghol. L’année dernière, une nouvelle demande a été formulé pour prier Shiva le lundi à l’intérieur des mosquées qui se trouvent sur le coté. Encore une fois, cette demande a été rejetée mais récemment un groupe d’extrémistes est venu faire un puja.

Le Bibi ka Maqbara souffre de sa comparaison avec le monument d’Agra. Peu de visiteurs viennent le voir et beaucoup de touristes ne connaissent même pas son existence. Les controverses sur son passé et le peu d’intérêt que lui portent les visiteurs font que le monument se dégrade. Aucun plan de restauration durable n’est prévu.

6- Pourquoi visiter le Bibi ka Maqbara?

C’est surement la question que vous vous posez après avoir lu cet article. Il y a plusieurs raisons pour lequel la visite du Bibi ka Maqbara est intéressante.

La première est que c’est un élément de la capitale Moghole du XVIIième siècle. Ne pas le visiter c’est passé à coté de la splendeur passé de la ville. C’est aussi risqué de ne pas comprendre les ambitions de Aurangzeb.

Il est aussi une preuve de la décadence de l’empire. En effet, sous Aurangzeb, l’empire a atteint son apogée territoriale. Mais le temps de la splendeur est révolu. Plus de participation aux arts premiers, plus de musique à la cour, plus de philanthropie envers les artistes et surtout fini les grands projets architecturaux.

Il y a un charme indéniable quand on arrive devant le monument. Il est majestueux et il y un coté nostalgique. Vous n’aurez définitivement pas les mêmes émotions en le regardant que à Agra. Mais vous ressentirez quelque chose nous pouvons vous le garantir.

Afin la dernière raison est plus altruiste. Visiter le Bibi ka Maqbara permet de financer sa restauration et aussi sa protection. La protection de l’histoire est une chose nouvelle en Inde et est encore très sélective.  Protéger le Bibi ka Maqbara c’est protéger une partie de l’histoire que certains nationalistes voudraient faire disparaître.

 

Afin de vous faire découvrir ce monument, nous avons créer des tours à vélo et aussi un tour sur Aurangabad, la capitale Moghole

Akvin tourisme

Author Akvin tourisme

More posts by Akvin tourisme

Join the discussion One Comment

  • Pauline dit :

    Article très intéressant effectivement, notamment sur la nécessité de préserver tous ces monuments au nom de l’histoire. Il y en a tellement partout dans le monde qui sont laissés à l’abandon…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :