Dans un précédent article, nous avons parlé de l’empire Moghol et des grands empereurs moghols. Le dernier d’entre eux, Aurangzeb a laissé à Aurangabad, une citadelle avec son palais et sa moquée.

Aurangzeb le dernier grand empereur Moghol

Aurangzeb est considéré comme le dernier grand empereur Moghol car l’empire attendra son apogée territoriale durant son règne. A sa mort, les dissensions au sein de l’empire et les forces coloniales auront raison de l’empire.

Aurangzeb, grands moghols

Aurangzeb, le dernier grand Moghol

Aurangzeb est le troisième fils de Shah Jahan, empereur connu pour la construction du Taj Mahal. Il arrivera dans le Deccan en 1636 et il y restera gouverneur jusqu’en 1644. Il sera ensuite le gouverneur du Gujarat en 1645 et de l’Afghanistan en 1647. Comme il échoue à reprendre Kandhar, il sera renvoyé dans le Deccan. Il décide de s’installer dans la ville de Malik Ambar, Khadki. Il la renommera Aurangabad. Abad veut dire communauté donc on peut traduire Aurangabad comme la communauté d’Aurangzeb.

En 1657, Shah Jahan tombe malade et une guerre de succession s’engage entre son premier fils Dara Shikoh et son troisième fils Aurangzeb. Cette guerre de succession n’est pas anecdotique chez les Moghols. Shah Jahan et même son père Jahangir avaient accédé au trône de la même manière. Il sera intronisé empereur le 31 juillet 1658 après avoir emprisonné son père dans le fort rouge d’Agra (acte dont il se repentira des années plus tard) et fait exécuter deux de ses frères.

Aurangzeb passera la plus grande partie de sa vie en guerre pour étendre son empire. A son apogée, l’empire d’Aurangzeb sera la première économie mondiale et représentera ¼ du PIB mondial.

Il mourra le 3 mars 1707 après 49 ans de règne. Il laisse derrière lui un héritage qui porte souvent à polémique.

 

Aurangabad, capitale de l’empire Moghol ou pas ?

Aurangabad a-t-elle été la capitale de l’empire moghol durant le règne de Aurangzeb ?

J’aimerai donner une réponse claire et définitive mais malheureusement comme souvent dans l’histoire de l’Inde c’est plus complexe qu’il n’y parait.

Aurangzeb décida dans les années 1680 d’étendre son empire au sud du Deccan. Connaissant la région, il s’établit avec sa famille dans la ville de Aurangabad. La ville est fortifiée avec l’ajout de 51 portes aux remparts. Même si la famille royale vie à Aurangabad, même si les ministres et les généraux viendront s’installer dans la ville, Aurangzeb n’a jamais décrété que Aurangabad était la nouvelle capitale de l’empire. Durant tout son règne, Agra restera la capitale officielle de l’empire. Aurangabad sera la capitale administrative et de fait de l’empire.

Contrairement à Daultabad qui a été officiellement la capitale du sultanat de Delhi en 1333 et 1339. C’est cette non officialisation qui a fait plonger la ville dans l’oublie quand les Anglais ont colonisé le sous-continent indien.

 

La citadelle de Aurangzeb, mosquée et palais de l’empereur

Il n’y a pas de date de construction de cette citadelle. On peut penser que Aurangzeb a fait édifier son palais et sa mosquée quand il était gouverneur du Deccan.

A cette époque, le nord de la ville est séparé par un mur d’enceinte. C’est dans cette dernière que s’installera Aurangzeb. Une grande porte, Rangeen Gate est édifiée. Cette porte était réservée exclusivement à l’empereur et sa famille. Elle est la plus grande porte de la citadelle Quil’a Ark car la famille royale se déplacer à dos d’éléphant.

A l’intérieur se trouve le palais, la mosquée royale ainsi que la mosquée pour femmes. Il y a aussi des palais secondaires pour les différentes femmes de l’empereur.

Même si Aurangabad n’a jamais été décrétée capitale de l’empire Moghol, c’est ici même que des décisions importantes pour l’empire ont été prises.

Vous pouvez apprécier sur ces photos la beauté du palais et de la mosquée au alentours de 1881.

Malheureusement, aujourd’hui il y a une volonté de détruire cette partie de l’histoire de la ville donc le palais est laissé à l’abandon.

 

Visite d’une des mosquées d’Inde les plus importante

Pour visiter la citadelle, il faut se rendre prés de la porte de Delhi. De là, il faut prendre la direction du musée Chhatrapati Shivaji Maharaj. Le musée n’est pas très intéressant mais ne coûte que 5 roupies. Si vous avez un peu de temps à perdre, vous pouvez essayer une petite visite.

A l’angle du musée, vous verrez la porte Rangeen (Rangeen darwaza). Vous pouvez apprécier la grandeur de la porte et vous imaginer l’empereur rentré dans la citadelle à dos d’éléphant.

Aurangabad gate, Inde, mosquée en Inde

Derrière vous, vous verrez un mur d’enceinte. Il faut le longer jusqu’à une petite porte. C’est de la que se fait l’entrée de la citadelle. Vous verrez sur votre droite une école qui a été construite récemment.

Sur votre gauche se trouve ce qu’on appelle Alamgir mosque, la mosquée de l’empereur. Cette mosquée est importante pour l’Inde car c’est la mosquée personnelle de l’empereur.

La mosquée d'Aurangazeb

Construite dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, elle porte le titre de l’empereur, Alamgir. Le bâtiment n’est pas une structure particulièrement importante, mais il bénéficie de trois dômes surdimensionnés qui surmontent le hall de prière, ne laissant aucun doute sur sa signification. La mosquée d’Alamgir est conforme à d’autres mosquées royales avec des salles de prière à trois volets coiffés par des dômes triples, tels que ceux à voir à Agra et à Delhi. Il y a un bassin pour les ablutions. On remarquera aussi une petite stèle en pierre entourée de barrière. C’est ici que 340 ans plus tôt, l’empereur s’asseyait pour prier et aussi pour recopier des corans. Quand Aurangzeb devint vieux, il commença à recopier des corans qu’il vendait afin de financer sa tombe. Il ne voulait pas que l’argent de l’empire soit utiliser à des fins personnels.

De tous les bâtiments qui composent cette zone, seule la mosquée personnelle de l’empereur et la mosquée des femmes sont encore en bonne état.

En Inde, traditionnellement les femmes ne vont pas à la mosquée. Il y a quand même une mosquée pour les femmes de la famille impériale dans l’enceinte de Quil’a Ark. C’est la seule qui existe à Aurangabad.

La mosquée des femmes

La mosquée des femmes

Plus loin, il y a un petit palais qui est utilisé comme salle de classe.

Petit palais en Inde

Ancien palais

Après celui-ci, ce trouve le palais. Malheureusement, il a été abandonné depuis longtemps et sa visite y est dangereuse. Sa visite se fait à vos risque et périls.

 

Akvin tourisme

Author Akvin tourisme

More posts by Akvin tourisme

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :