Le lac Lonar est un lac salin situé à Lonar dans le district de Buldhana, Maharashtra, en Inde, créé par un impact de météores pendant l’époque du Pléistocène. Depuis novembre 2019, c’est devenu une réserve naturelle pour protéger la faune et la flore autour du lac.

Origines historiques et mythologiques du lac Lonar

Il y a 50000 ans, une météorite vint s’écraser dans la région. Cette violente chute est venu créé le troisième plus grand cratère du monde. C’est aussi le seul en Inde. C’est le seul cratère connu de roche basaltique à hyper vitesse sur Terre. Le lac Lonar a un diamètre moyen de 1,2 kilomètre et se situe à environ 137 mètres sous le bord du cratère. Ce cratère de météores mesure environ 1,8 kilomètres de diamètre.

La création mythologique du lac

Comme souvent en Inde, la mythologie explique la formation de certaines montagnes ou cratères. Le lac de Lonar ne fait pas exception.

Lonasur, un géant s’est installé dans la région. Il a commencé à maltraiter les habitants. Sa méchanceté était sans limite. Les habitants ont donc prié Vishnou, un des trois dieux principaux du panthéon hindou. Celui-ci est apparu sous la forme de Daitya Suda. Il sortira victorieux de son combat contre Lonasur. C’est en écrasant ce dernier sous son pied que le cratère s’est formé.

Que visiter à Lonar?

Le temple de Daitya Sudan

Avant de vous rendre dans la réserve naturelle autour du lac, vous pouvez visiter le village. Il reste encore de très jolies maisons en bois dans l’artère principale et dans les rues adjacentes.

Au centre de village se trouve le temple de Daitya Sudan. Ce temple est unique dans son genre. Pour nous, c’est un des 10 plus beaux temples du Maharashtra.

Un peu d’histoire

Ce temple a été construit pour célébrer la victoire Vishnou sur Lonasur. C’est pour cela qu’il se prénomme Daitya Sudan, nom de la forme sous laquelle Vishnou est apparu. On date sa construction entre le XIIe et le XIVe siècle. C’est la dynastie des Chalukya qui en serait à l’origine. C’est un très belle exemple d’architecture Hemadpanthi, style très à la mode à l’époque dans le Maharashtra. Hemadpanth était le premier ministre quand il a créé cette architecture. Elle utilise de pierres noirs de basalte et de la chaux.

Les murs extérieurs sont richement décorés de sculptures. Certaines représentant des passages du Kama Sutra. Elles sont identiques à certaines que l’on peut voir sur les temples de Khajuraho, site classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Reconstruction ou destruction?

Comme vous pouvez voir sur la première photo du temple, celui-ci a une forme bien particulière. Sur la deuxième photo, on pourrait croire qu’on se trouve dans une mosquée. C’est ce qui fait de ce temple un temple unique.

On ne sait pas ce qui s’est produit pour que le temple ait cet aspect. Il y a deux hypothèses qui ne sont pas documentées donc impossible de les départager.

Destruction

La première serait une destruction dût aux invasions musulmanes que la région a subit. Il a été documenté d’autres destructions de temples. Surtout autour du fort de Daultabad. La faiblesse de cette hypothèse c’est l’isolement du lac qui se trouve à l’heure actuelle à 3 heures de Aurangabad. Aussi pourquoi avoir détruit que la partie centrale et gardé les sculptures représentants les divinités hindoues et les scènes du Kama Sutra.

Reconstruction

On sait que c’est l’officier britannique C.J.E. Alexandre qui a répertorié pour la couronne le lac et son village en 1823. On peut penser que le temple était très endommagé et que les Anglais ont décidé de le reconstruire. Problème: ils ne connaissaient pas les techniques anciennes de construction. C’est pour cela qu’ils ont reconstruit les parties endommagées dans ce style. Cette hypothèse peut être valide mais pourquoi le construire dans un style plutôt indo-musulman plutôt que dans un style victorien qu’ils maîtrisent plus?

On vous laisse vous faire votre avis.

Le temple Gomukh

Le nom du temple vient de la bouche de vache d’où sort une eau claire (gau= vache, munh= bouche). C’est la porte d’entrée vers la réserve naturelle et le lac.

Le temple est un bel exemple d’architecture hindoue primitive. Il est composé d’une partie ancienne qui est le centre du temple et il a été rajouté des partie annexe qui servent pour se reposer. En son centre se trouve un bassin. Juste au dessus, le gomukh déverse l’eau en continue. Même durant la sécheresse, l’eau ne se tarit pas. C’est pour cela que les habitants viennent prendre un bain et ramener cet eau chez eux. Elle aurait des vertus magiques.

Vous verrez un grand escalier. C’est l’entrée et la sortie de la réserve naturelle qui a été créée autour du lac.

La réserve naturelle autour du lac Lonar

Lonar lake

Depuis 2019, le gouvernement du Maharashtra a décidé de protéger cet espace naturel en créant une réserve naturelle. Toutes les chemins qui descendaient au lac ont été fermés. Une seule entrée est maintenant ouverte. Elle se trouve en bas du temple Gomukh. Profitez de la descente pour admirer les différentes chutes d’eau. Elles sont créées par l’eau provenant du temple.

Lonar lak, lonar, India, maharashtra

La nature est luxuriante et la faune est exceptionnelle. Pour la protéger, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée. Le garde vous préviendra que des léopards vivent autour du lac mais pas d’inquiétude, on ne les aperçoit que très tôt le matin. Un dernier recensement a permis de compter 5 léopards.

Ce n’est pas les seules espèces que vous verrez autour du lac. Il y a des paons, des cerfs, des canards de différentes espèces ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux. Et comme souvent en Inde, on trouve des singes curieux.

Il est important de ne pas déranger les animaux et surtout de ne pas les nourrir.

La réserve naturelle possède aussi de vieux temples datant du IXe siècle. Ils sont en mauvaise état mais vous pouvez en apprécier l’architecture.

Vous pouvez faire que la moitié du diamètre du lac et revenir par le même chemin. Il faut compter entre 1h30 et 2h pour cela.

 

Conseil pour visiter le lac Lonar

Quand se rendre au lac Lonar pour profiter au maximum de la réserve naturelle

Il y a deux saisons idéales pour visiter le Lonar. La réserve naturelle sera différente dans chacune de celles-ci.

Vous pouvez visiter Lonar entre septembre et février. Le temps sera sec et tempéré. C’est la saison parfaite pour la visite. En effet, peu de risque de plus, la nature est luxuriante et les animaux s’épanouissent sur le lac.

Durant la mousson, vous pouvez visiter le lac. La végétation sera abondante et très colorée. Le seul souci c’est la pluie. Avant de partir, vérifier bien les prévisions météo.

La saison où la visite du lac Lonar ne sera pas agréable est entre mars et fin juin. C’est la saison la plus chaude. Autour du lac, il y a peu de végétation et vous risquez une isolation.

Comment s’y rendre:

Depuis Aurangabad, il faut compter la journée pour aller et revenir.

en bus: des bus font le trajet de manière fréquente. Il vous faudra faire un changement à Jalna. Il faut compter entre 250 à 300 roupies. Compter entre 4 à 5 heures pour y atteindre le lac Lonar.
En voiture: c’est de loin le plus simple et le plus rapide. il faut compter entre 2h30 et 3h pour se rendre au lac Lonar en voiture. La route a été complètement refaite donc le trajet est agréable.

Où dormir:

Le lac Lonar n’étant pas encore un endroit touristique et la plupart des touristes n’y passe que la journée. L’offre hôtelière est donc très limitée. Il n’y a qu’un seul hôtel pour l’instant.

Lonar lake MTDC resort: Il propose une chambre deluxe pour 1800 roupies. Il se trouve juste en face de l’entrée pour descendre au bord du lac. La chambre se situe dans des petites maisons individuelles très charmantes.

 

Nous organisons des circuits sur une ou deux journées pour découvrir les beautés du lac Lonar. Découvrez le vite. 

 

Akvin tourism

Author Akvin tourism

Je suis un passionné d'histoire et de religions depuis mon adolescence. J'ai dévorais les cours sur l’Égypte et le Grèce ancienne. Depuis 5 ans, je suis tombé amoureux d'une région de l'Inde, le Maharashtra. Chaque jour, je recherche sur son histoire sur sa culture. J'aimerai avec ce blog vous faire découvrir une région hors du commun par son histoire, ses hommes et ses femmes et sa culture.

More posts by Akvin tourism

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :