Avant de vous présenter les grottes d’Aurangabad, il est important de faire une introduction au bouddhisme afin d’expliquer la présence des temples dans la région.

Brève introduction au bouddhisme

Le Bouddhisme apparaît dans le nord de l’Inde entre le VIIe et le IIIe siècle avant J-C.

Siddhartha Gautama, le Bouddha historique

C’est l’éveil de Siddartha Gautama qui sera le point de départ de cette nouvelle religion. Il est né héritier d’un royaume au sud du Népal actuel et était voué à une vie de luxe. Une prophétie dit qu’il deviendra un grand roi ou un libérateur. Pour être sure qu’il accomplira son destin de roi, son père l’enferme dans un jardin où seul la beauté et la douceur de vivre règne.

En grandissant, Siddartha demanda à sortir du palais pour rencontrer son peuple. Malgré les précautions prises, il rencontrera 4 personnes, un malade, un vieillard, un cadavre et un ermite. Ces quartes rencontres lui feront découvrir les réalités de la vie et l’existence du Karma. Il décide donc d’abandonner son palais pour se consacrer à la recherche du chemin pour se libérer des cycles des renaissances ou Samsara.  Il attendra l’éveil sous l’arbre de la Bodhi, à Bodhgaya.

Le Bouddhisme en Inde

Bien que s’inspirant de l’hindouisme, cette religion s’en détache notamment sur le sujets des castes. Le Bouddha est aussi considéré comme un maître, un gourou mais pas comme un dieu ( du moins au début de l’ère bouddhiste).

A la mort du Bouddha, ses disciples voyagerons dans toutes l’Asie afin de diffuser son message. En Inde, le Bouddhisme connait un essor important notamment avec l’empereur Ashoka. Durant son règne, Ashoka a encouragé la diffusion du bouddhisme dans l’Asie du sud est ainsi qu’en Asie centrale. L’inde connaîtra des empereurs bouddhistes durant 4 siècles.

Déclin du Bouddhisme en Inde

Même si le Bouddhisme se développe en Asie du sud est pour devenir la religion d’état de nombreux empires, en Inde c’est une autre affaire.  En effet, des dissensions vont apparaître entre les différentes écoles du Bouddhisme. La perte de la protection royale va aussi affaiblir la religion. Il y a aussi un mouvement d’expansion d’autres religions comme le Jaïnisme ou l’Hindouisme.

La présence du Bouddhisme en Inde est donc menacée. Ce sont les invasions musulmanes qui conduiront à la disparition de cette religion sur les terres qui l’ont vue naître, détruisant les sites religieux ainsi que les bibliothèques bouddhistes.

Renouveau du Bouddhisme en Inde

Il y a certains mouvements qui veulent réimplanter le Bouddhisme en Inde à partir de la fin du XIXe siècle. Dès 1890, le mouvement de reconversion des Dalits (les intouchables) voit le jour.

C’est B R Ambedkar qui fera de ce mouvement une réalité et une réussite. Il est l’un des principaux rédacteur de la constitution indienne. Il est surtout le défenseur des intouchables ou Dalit persécutés par les Hindous. Ce juriste relancera le mouvement de conversion au Bouddhisme afin de les sortir de les populations les plus vulnérables du système de caste. Le mouvement prendra de l’ampleur car en 5 ans la proportion des Hindous passera de 82% à 80% en Inde.

C’est ce mouvement de conversion qui fera apparaître les nationalistes hindous du RSS et plus tard du BJP de Modi.

Les grottes une tradition ancrée au Maharashtra

Entre le IIe siècle avant J-C et le VIe siècle après J-C, il y eu en même temps que la diffusion du Bouddhisme, la création de grottes/ temples bouddhistes dans toute l’Inde.

Sur les 60 grottes que compte l’Inde, il y en a 28 dans l’état du Maharashtra dont Ellora et Ajanta classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces grottes renferment des temples et des monastères bouddhistes ainsi que d’autres fonctions. La particularité de ses grottes vient du fait qu’elles ont été sculptées du haut vers le bas. Les grottes les plus célèbres sont celles d’Ellora et d’Ajanta. Les grottes d’Aurangabad sont moins nombreuses et moins impressionnantes que celles d’Ellora ou d’Ajanta mais sont une bonne introduction à cet art unique.

dsc04351

Grottes d’Ajanta

dsc04138

Grottes d’Ellora

 

Les grottes d’Aurangabad

L’histoire des grottes d’Aurangabad

Il y a à Aurangabad, deux séries de grottes. Chacune est distante de un kilomètre.

Le premier groupe date du Ve siècle. Alors que le deuxième du VIIe et VIIIe siècle.

Toutes les grottes sont des grottes bouddhistes Mahayana sauf la grotte 5 qui est Hinayana et la grotte 6 qui est hindou. On pense que suite à un tremblement de terre qui a détruit le devant de la grotte n°1, les artisans ont préféré abandonner les grottes d’Aurangabad pour rejoindre le chantier des grottes d’Ellora.

Le premier groupe de grottes d’Aurangabad

Grotte n°1:

Cette grotte est la grotte la plus élevée du premier groupe. Elle est inachevée. Quand on arrive devant elle, on se rend compte qu’elle devait posséder des piliers mais que ceux ci ont été détruits. On suppose que c’est un tremblement de terre qui a détruit le devant de cette grotte et qui a conduit à l’abandon des temples bouddhistes du site. On pourra quand même admirer certaines colonnes sculptées.

Grotte n°2:

Juste avant de rentrer dans cette grotte, vous pouvez admirer sur la gauche, un réservoir artificiel d’eau. Preuve que le site est un lieu de vie pour les moines et pas seulement un lieu sacré ou réserver aux cérémonies. La grotte n°2 est assez petite. On voit dès l’entrée, une statue de Maitreya, le Bouddha du future. On peut faire le tour et on découvrira différentes représentations de Bouddha ainsi que des restes de peinture.

Grotte n°3:

C’est la grotte la plus impressionnante de ce premier groupe. C’est un temple qui représente le plus spectaculaire tableau avec des groupes de divinités Le cadre de porte du sanctuaire se compose de figures amoureuses en petits panneaux et nagas faisant office de gardes. Les piliers carrés sont magnifiquement sculptés avec le feuillage et les dessins géométriques. On peut voir aussi des chambres de moines sur le coté.

Temples bouddhiste en Inde, les grottes d'Aurangabad

Pilier grotte nº3

 

Grotte n°4:

Le devant de la grotte c’est effondré également. C’est un stupa. Les piliers ont été consolidés afin que cette grotte ne s’effondre pas totalement.

Grotte n°5:

Réplique de la grotte n°2 en plus petit et moins travailler.

Le deuxième groupe de grottes

Grotte n°6:

J’aime bien l’appeler la grotte de la tolérance. Il existe dans le Maharashtra et dans la région d’Aurangabad une tolérance religieuse. C’est pour cela qu’il y a 3 villes saintes pour 3 différentes religions et que le site d’Ellora regroupe 3 religions différentes.

Dans cette grotte, une statue de Bouddha se trouve à coté d’une statue de Ganesh.

Grotte n°7:

C’est la grotte la plus majestueuse. C’est un temple. Dans le Garbhagriha (pièce où réside la divinité principale dans les temples hindous), il y a une image de Maitreya dont le soleil vient toucher les pieds tous les matins. Sur la gauche, on peut admirer la scène d’une danseuse accompagnée de 6 autres danseuses.

La figure féminine du Bouddhisme

Cette statue représente Amrapali, une courtisane royale d’une incroyable beauté. Elle émit le vœu de servir de la nourriture au bouddha. Malgré les réticences de celui-ci, il se rendit chez elle. Après cette rencontre, Amrapali renonça à sa position et suivit le chemin bouddhiste. Dans la chambre suivante, on peut admirer la vie de Tara. Le plafond est décoré avec une frise semi circulaire.

Sur la gauche de la grotte 7 un bodhisattva énorme prie pour la délivrance des huit dangers : feu, épée de l’ennemie, chaines, naufrages, lions serpents, éléphant fou et un démon (représentant la mort).

Grotte n°8 et 9:

Ces grottes ne sont pas accessibles.

Grotte n°10:

Cette dernière grotte n’est pas terminé. Elle possède quand même deux choses importante. Dans une pièce, on voit comment les grottes étaient construite. En effet, la pièce n’est pas fini mais la tête de Bouddha a commencé à être sculpté. Il y a aussi un Bouddha couché qui représente le dernier enseignement de Bouddha, ou dharma quand il a atteint le nirvana.

 

Comment se rendre dans les grottes d’Aurangabad

Les grottes se situent derrière le Bibi ka Maqbara. Il faut impérativement s’y rendre avec un véhicule. Si vous prenez un rickshaw, il faut négocier avec lui afin qu’il vous attente pour vous emmener au deuxième groupe de grotte ainsi qu’en ville par la suite. Vous ne trouverez ni rickshaw ni taxi à la sortie des grottes.

Nous vous proposons un tour pour découvrir l’histoire et la culture de Aurangabad. Ce circuit vous emmènera à la découverte des grottes d’Aurangabad.

Akvin tourism

Author Akvin tourism

Je suis un passionné d'histoire et de religions depuis mon adolescence. J'ai dévorais les cours sur l’Égypte et le Grèce ancienne. Depuis 5 ans, je suis tombé amoureux d'une région de l'Inde, le Maharashtra. Chaque jour, je recherche sur son histoire sur sa culture. J'aimerai avec ce blog vous faire découvrir une région hors du commun par son histoire, ses hommes et ses femmes et sa culture.

More posts by Akvin tourism

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :